subscribe: Posts | Comments

Dégustation Vins Marionnet, Domaine de la Charmoise, Touraine​

6 comments
Dégustation Vins Marionnet, Domaine de la Charmoise, Touraine​

Les classiques :

Touraine Sauvignon blanc 2016
En effet, l’éventail des arômes est beaucoup plus large, c’est un feu d’artifice avec un nez délicatement fumé, et fruité, où l’on ressent particulièrement les fleurs blanches,​ l’abricot, ​le citron, l’ananas, le pamplemousse, et un peu le cassis, mais surtout sans aucune nuance végétale ​souvent présente dans le Sauvignon.​

C’est un vin à boire jeune (sous 18 mois) et frais 7° à 8°. Il se déguste en apéritif, au début du repas et s’accorde magnifiquement avec les crustacés, les poissons de mer ou de rivière, les charcuteries, les viandes blanches, le fromage de chèvre, etc… Il est sublime en cette période, ​avec les asperges à la crème.

Touraine Gamay rouge 2016
Les conditions particulières de cette vinification confèrent à ce Touraine, un type et des qualités complètement différents. Sa légèreté d’abord, qui permet de le boire à grandes rasades, puis sa couleur d’un rouge rubis, brillante aux reflets violacés et enfin une explosion d’arômes et de fruits, fraise, framboise, cassis, kirsch, café, bonbon anglais, lui donnent une totale originalité. C’est le vin de tout un repas, qui vous réjouira du début à la fin, tout en effaçant votre soif… Vous vous sentirez bien en dégustant ​ce vin de soif, ​car les mets servis paraîtront plus légers. Il faut impérativement le boire frais (8°-9° en été, 11°-12° en hiver) et jeune, c’est à dire entre 1 et 18 mois.

Les cuvées spéciales :

Vinifera Sauvignon Blanc 2016
Ce vin est complètement différent ​car issu des vignes non greffées. Il a une élégance, une race, et une classe que ne possède pas la cuvée traditionnelle. C’est toujours une surprise​.

Le nez est frais, profond avec des parfums de fleurs blanches, églantine, acacia. Il est très fin en bouche, cristallin mais, avec une belle amplitude. Il nous donne des expressions de pêche, poire, pamplemousse et citron. Il est riche, ​frais, complexe, mais possède une élégance ​rare. Servir à 7° ou 8 °

Première vendange Blanc 2016
Il est impressionnant de penser que nous retrouvons ici un vin qui a été conçu sans intervention œnologique, c’est-à-dire, tel que finalement le pratiquaient les premiers vignerons de notre ère ! Cela donne un vin complètement différent du Sauvignon classique, il est plus onctueux et gras, avec des arômes floraux prononcés et d’une très grande digestibilité. C’est véritablement un vin d’exception.

Provignage blanc 2015
Avec le Provignage (
très vieilles vignes pré-Phyloxériques) on ne peut se rapprocher d’aucun autre vin existant. Il n’a même aucune similitude avec les «​ cépages Romorantin », produits dans la région.

​Il possède une distinction, une race ​Ligérienne, et une minéralité sublimes. Lorsqu’on le goûte, on ressent totalement la pureté de son terroir, composé de graves et de silex. Comme toutes les vignes non greffées, il a beaucoup d’ampleur, avec des arômes de poires, coings, fleurs blanches, miel et noisettes. Il faut le boire seul à une température de 8° à 10° avant le repas et dans la contemplation, afin de revivre ce que goûtaient nos ancêtres, mais il peut se marier aussi, avec les poissons de la Loire ou des petites rivières de la région.

Première vendange Rouge 2016
Il est plus riche en couleur, en ampleur et en complexité que le Gamay normal car n’ayant pas de soufre, toutes les levures ont pu fermenter et s’exprimer. C’est véritablement un vin d’exception. Ses arômes sont marqués par les fruits noirs : mûres, cassis, cerises noires et rouges : fraises et framboises. Servir à 12 °

Gamay de Bouze Rouge 2015
Cépage oublié, on obtient ici un vin très dense, avec une couleur intense très foncée débordant d’arômes de fruits noirs. On découvre tout d’un coup, ce vin spectaculaire que l’on buvait autrefois avec sa force, et aussi son élégance. Ses tanins sont très présents mais ronds et harmonieux. Sa densité et sa structure sont impressionnantes et ne se comparent à aucun autre Gamay existant. C’est le compagnon des casse-croûte généreux et des viandes en sauces ou gibiers d’une cuisine authentique. Servir à 12 °

Vinifera Côt Rouge 2014
Sa teinte n’est pas rouge mais noire. Ses arômes sont envoûtants, avec le cassis très dominant, puis des extraits de myrtilles, de mûres et de violette qui complètent son expression. La bouche est impressionnante, avec une matière énorme, une densité incroyable, mais qui se termine dans une douceur tout à fait veloutée. C’est tout à fait magique, car le côt greffé possède toujours des tanins très présents et durs, tout au moins pendant les deux premières années de son existence et il est souvent difficile de le déguster pendant sa jeunesse. C’est un vin complètement hors normes, que l’on ne peut comparer à aucun autre.

Renaissance Rouge
Concrétisée par le fils Jean-Sébastien, l’ultime démarche que personne au monde n’a jamais réalisée à savoir, l’obtention d’un vin vinifié d’une façon complètement naturelle sans soufre ou autres produits œnologiques avec des raisins de Gamay provenant d’une vigne non greffée. Belle structure fraîche, au fruité séveux et profond. Servir à 12 °

Photos du voyage du 1er mai en Anjou et Touraine, avec les remerciements aux vignerons et à leur accueil

Articles similaires:

  1. Zédet Dominique says:

    Quel beau voyage !
    Toujours des rencontres incroyables avec des vignerons passionnés, un peu « fous » comme Patrick Baudoin qui change de vie, achète un domaine, défriche des terres envahies de pierres et broussailles pour y planter des vignes.
    Malgré tout « jeunes » comme Mathieu Cosme qui a essayé de protéger du gel ses vignes en allumant des feux et croit en l’avenir, heureusement.
    Mais aussi « vainqueurs » comme Henri Marionnet qui est arrivé au « sommet » et passe les rênes à son fils mais ne décrochera jamais, évidemment.
    Tous travailleurs de la terre pour leur plaisir et le nôtre.
    La passion je vous dis.
    De belles dégustations en maison ou en cave, des achats et des regrets comme d’habitude, en effet Janine, ma compagne, n’achète pas forcément les mêmes vins que moi et quand nous les buvons, parfois la même question revient « pourquoi je n’ai pas acheté ce vin si bon ? ». D’excellents repas, le dernier chez Marionnet qui ouvre les bouteilles plus vite que son ombre…
    Encore un grand Merci à Jean Charles qui sait trouver les bonnes adresses et organise à la perfection (quand il ne se perd pas mais peu importe, pendant ce temps l’on visite plus en profondeur le domaine et l’on discute avec le vigneron).
    Vivement le voyage prochain !
    Dominique

    • Bravo et merci beaucoup pour ton article pertinent.
      C’est un encouragement à continuer à rechercher des vignerons qui ont une âme et font des vins qui nous séduisent !

      • Olivier Méry says:

        j’aurais dû prendre la plume avant Dominique car c’est compliqué de passer après lui mais ….. je vais m’y risquer.
        Effectivement, les rencontres avec les vignerons qui nous ont fait fouler leur terroir vont rester dans nos mémoires: la montée de coteau avec Patrick Beaudoin et la vue superbe qui s’en est suivie, la revue du matériel agricole avec Mathieu Cosme ou les plants pré-phylloxériques d’Henri Marionnet sont autant de pièces d’un puzzle assez féerique.
        Nous allons régulièrement rencontrer des viticulteurs et il y a une constante: un passage dans les vignes avec le propriétaire est toujours un gage d’excellente visite.
        Merci à toi, Jean-Charles, d’avoir trouvé ces adresses et fait en sorte que les vignerons soient aussi affables et disponibles.
        Côté gastronomie, nous sommes allés de très bonnes tables vers de plus excellentes mais le point d’orgues restera certainement le « pique-nique » chez Marionnet qui tenait plus du banquet qu’autre chose. Là encore, Jean-Charles a œuvré en maître car c’était véritablement exceptionnel.
        Au-delà des visites, je retiendrai la bonne ambiance de notre groupe de « petits jeunes ». Pour illustrer, je dirai que la gouaille de Pierre-Jean et l’humour chirurgical de Guy ont largement contribué au soleil de notre Week-end printanier.
        Avec Cathie, nous sommes de nouveaux adhérents dans l’association et vous connaissions peu: nous avons passé un excellent week-end et souhaitons ardemment qu’un nouveau Week-end de découverte vigneronne soit prochainement organisé: nous signerons sans hésiter!
        A très bientôt
        Amicalement
        Olivier

  2. Bonsoir JC

    Merci encore pour ta « fourniture de bonheur  » tout le long du weekend.

    Bonnes vacances et bises à vous.

    PS : super sympa la « collation » chez Marionnet !!!!!

  3. Et voici notre programme du 1er Mai 2017:
    SAMEDI 29 Avril

    10h Dégustation Patrick Baudoin
    Anjou rouges et blancs, secs et moelleux en chenin bio,Layons et Savenieres AOP; la star de l’appellation
    PRINCÉ 49290 CHAUDEFONDS-SUR-LAYON

    13 h environ Déjeuner restaurant bistrot la Corniche

    15h30 Dégustation Didier et Damien Richou
    Coteaux de l’Aubance moelleux et Anjous secs, de père en fils
    « Le vin doit avoir l’expression du lieu où il prend naissance » c’est le Terroir ! « Chauvigné » – Route de Denée 49610 Mozé sur Louet

    20h30 Diner gastronomique la Bergerie
    Nouveau 1 * Michelin, vins de la propriété !

    Nuit en chambre d’hôte à la Rousselière à la Possoniére
    Pdj

    DIMANCHE 30 AVRIL

    10h Dégustation chez Mathieu Cosme sur Vouvray
    Vouvray sec, demi sec, moelleux et effervescent, en conversion bio

    13h Déjeuner au restaurant les Gueules noires à Vouvray 37
    La salle à manger troglodytique,ou terrasse,une cuisine franche et goûteuse, basée sur les produits du terroir tourangeau et accompagnée de bons vins de Loire.
    66 rue de la vallée coquette 37210 Vouvray

    Visite du Clos Lucé, demeure de Léonard de Vinci à Amboise 37
    Quel génie !

    Diner comme à la maison à Selles sur Cher 41, entre Touraine, Berry et Sologne !

    Nuit à l’hôtel le grand Chêne à Gièvres 41
    pdj

    Lundi 1er MAI

    9 h15 Visite d’une chévrerie Riclet et du chévre AOP Selles sur Cher

    10h30 Dégustation chez Henri et Jean Baptiste Marionnet à Soings en Sologne 41
    Les « papes  » du vin fruité, Gamay, Sauvignon, Romorantin,cépage franc de pied. AOP TOURAINE
    Buffet campagnard sur place.

    NB : Nous avons fait des commentaires personnels sur les restaurants dans Triple advisor et Michelin

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *