subscribe: Posts | Comments

Le calendrier du vigneron

0 comments
Le calendrier du vigneron

Janvier : époque de la taille qui commence parfois en décembre et s’étale jusqu’en mars. Comme le disent les vignerons, ils font « pleurer » la vigne en faisant apparaître des gouttes de sève aux incisions. C’est de cette taille que dépend la quantité et la qualité des fruits et de la récolte ; en diminuant le nombre des rameaux cela renforce la vigueur de la vigne pour donner des rameaux plus forts et des baies plus grosses. C’est un travail délicat pour le vigneron qui doit choisir les rameaux à garder, en fonction de leur aspect et du nombre de grappes attendues et donc du rendement.

Février : poursuite de la taille et prélèvement des boutures pour les plantations à venir.

Mars : ce sont les toutes dernières tailles avant le réveil de la vigne. Le moment des labours est venu ; il faut « déchausser » les pieds (ramener la terre vers le milieu de l’allée) et ensuite « décavaillonner » (tirer la terre entre les pieds vers le milieu de l’allée).

Avril : temps des plantations et du palissage. Les rameaux dépourvus de rigidité doivent être soutenus et sont donc attachés sur des rangées de fil de fer (2 ou 3 rangées horizontales retenues par des piquets).

Mai : c’est l’époque de la crainte du gel avec des labours superficiels pour le désherbage (la culture raisonnée supprime le désherbage chimique), des pulvérisations pour prévenir les attaques de l’oïdium et du mildiou, et de l’effeuillage qui assure une meilleure aération des grappes.

Juin : période de floraison, le temps est venu de faire « l’accolage » (liage) et le « rognage » (coupe) des sarments. C’est également la période de « l’épamprage » pour enlever les gourmands (pousses inutiles) sur le porte-greffe.

Juillet : ce sont les aspersions de bouillie bordelaise et les dernières tailles de sarments trop longs. Seule la météo influe maintenant sur la future récolte, on sait que la vendange se fait 100 jours après la floraison.

Août : le travail du sol est déconseillé à cette période, il faut souhaiter du soleil en faisant quelques travaux d’entretien dans les vignes. C’est aussi l’époque des « vendanges vertes » qui consistent à supprimer certaines grappes afin de favoriser le développement et améliorer la qualité des grappes restantes.

Septembre : le plus grand moment de la vie du vigneron avec les vendanges qui commencent vers le milieu du mois dès que le raisin est arrivé à une maturité optimale. Parfois mécanisée, la vendange reste manuelle pour les grands crus et pour les liquoreux où il est nécessaire de passer plusieurs fois dans les rangées pour ne ramasser que les grappes qui présentent de la pourriture noble. Suivent ensuite les travaux du chai pour la vinification.

Octobre : les vendanges se prolongent parfois, notamment pour les liquoreux, mais c’est dans le chai que le vigneron est le plus occupé.

Novembre : c’est maintenant la préparation de l’hiver. Pour être correctement protégés du gel, les pieds sont « buttés » (recouverts de terre).

Décembre : la taille peut reprendre dès le milieu du mois.

Articles similaires:

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *