subscribe: Posts | Comments

Week-end dans le Maconnais et Côte Chalonnaise

1 comment
Week-end dans le Maconnais et Côte Chalonnaise

Samedi 31 Mars 2018, en Bourgogne du Sud, le Maçonnais

Arrivée ponctuelle, sous le soleil, au domaine Fichet à Igé, accueilli par Olivier Fichet, projection des travaux viti-vinicoles du domaine. Longues explications au chai et dégustation des vins blancs et rouges 2016.

Le domaine de 35 hectares a toujours privilégié la qualité de ses vins en mettant en valeur les Terroirs. Le premier a avoir été mis en valeur est le Mâcon Igé « Château London » en Chardonnay, en 1978 par Francis, le père. C’est l’un des lieu-dits les plus réputés du Mâconnais. C’est à l’arrivée des fils Fichet, Olivier et Pierre-Yves, que d’autres terroirs ont été sélectionnés pour leurs qualités de sols et d’exposition. Olivier a su adapter une vinification à chacune de ses cuvées pour en extraire le meilleur. Domaine sorti de la cave coopérative d’Igé par Francis Fichet en 1976. Ils produisent maintenant une quinzaine de cuvées différentes nées des quatre cépages de Bourgogne. Une valeur sûre du Mâconnais, complétée en 2006 par une petite structure de négoce. A noter : depuis 1999, la cuvée Prestige Mâcon Igé « La Cra » en Chardonnay.

Déjeuner bistrot au Rest’O Point à Verzé, cuisine O’ combien goûteuse, service rondement mené par la patronne.

Dégustation vins du Mâconnais domaine Thévenet-Quintaine, l’après-midi : S’​appuyant sur une tradition ancienne de vins moelleux (« levroutés », disait-on autrefois), Jean Thévenet et son fils Gautier ont beaucoup œuvré pour la reconnaissance des vins à sucres résiduels dans cette partie de la Bourgogne. Leur production comprend également une très belle série de vins secs, dont l’ampleur et la richesse peuvent désarçonner quelques palais inexpérimentés. Le domaine a eu la bonne idée de mettre sur le marché des cuvées prêtes à boire. En dehors de la Bongran, les Thévenet produisent également des vins sur le domaine de Roally (Mâcon-Villages) et Émilian Gillet (Viré-Clessé). Les vins : d’un style sec-tendre assumé et reflétant la capacité de leurs terroirs d’exception, ces bouteilles offrent des accords à table particulièrement subtils et sont capables de traverser le temps.

En fin de journée, ascension partielle de la Roche de Solutré ; ​écourtée, faute de temps et par une averse. Au passage, un vigneron effectue un essai de pulvérisation au charbon de bois dans ces vignes, contre des maladies qui perdurent.

Accueil convivial en chambre d’hôtes la Source des Fées à Fuissé par le sympathique patron Philippe Greffet.

Dégustation des Saint-Véran et Pouilly-Fuissé maison. Grande chambre à l’ancienne. Table d’hôtes sur place, aux petits oignons, au coin de la cheminée.

Dimanche 1er avril, découverte de la Côte Chalonnaise, appellations Montagny (uniquement blanc) au sud, Givry, Mercurey et Rully au Nord (appellations villages et 1er cru).

Visite et ​dégustation ​au 26ème marché aux vins de Givry, place de la Halle ronde, dégustation des Bourgognes Aligoté, et des appellations Givry et Mercurey en blanc de Chardonnay et rouge de Pinot noir avec des gougères offertes par Winestory ! Que de vins et que de monde !

Déjeuner au restaurant​
La Cuisine d’en face, un restaurant, une cuisine, l’esprit de Pierre & Jean.
Ainsi, en leur hommage, sont réunis sous le toit d’un ancien chai du XVIIIème siècle à Chagny, le grand-père et le père de Jacques Lameloise.
Restaurant moderne, cuisine délicate et équipe jeune et compétente.

Visite d​u patrimoine de ​Chalons-sur-Saône, l’après midi (voir photos)

Hébergement à l’hôtel ***​ Tracy à Tracy-le-Fort, prés de Givry.
Nous nous sommes prélassés, selon nos envies, à la piscine , au hammam ou au sauna : le repos des guerriers.
Jolies chambres et dîner sur place, au restaurant les Garennes. Table ronde nappée, beau menu avec chariot de fromages servis avec des vins remarquables : Givry blanc Excellence Mouton 2016, Givry rouge 2014, Givry 1er cru Grande Berge Desvignes 2014 et Mercurey Rouge vieilles vignes Raquillet 2015.

Lundi 2 Avril : Mercurey

Dégustation Juillot – Theulot à Mercurey

Nathalie et Jean-Claude Theulot, couple battant, ont repris le domaine familial en 1987. Les replantations patientes s’avèrent judicieuses, les vins sont en finesse, en élégance. Les vignes labourées, l’absence de pesticide, les tris, la vendange entière : tout est fait pour obtenir des jus purs, pleins et gourmands. L’effet boisé est présent sans jamais être prégnant. Ainsi, les nuances des terroirs se ressentent, la lecture dans le verre en est facilitée. La dégustation de leur 2016 avec des vins blancs et rouges de grande qualité, notamment les premiers crus, au potentiel élevé, à attendre 3 à 5 ans minimum. Ce domaine donne une belle image épanouie de la Côte chalonnaise.​

Jean Charles Béguet
Président​

  1. Dominique Zedet says:

    Pour compléter ce que dit Jean Charles sur le week-end dans le Mâconnais… La vallée parallèle à l’autoroute entre Tournus et Mâcon et qui serpente entre les collines plantées de vignobles est magnifique, …
    Belles dégustations chez des viticulteurs passionnés qui donnent des avis et commentaires des plus intéressants.
    À Givry, le plaisir de déguster des premiers crus de différents domaines, ce qui n’arrive pas tous les jours.
    À Mercurey, le bonheur de déguster en avant première le millésime 2017 encore en fût dans la cave.
    Avec Janine, nous dégustons déjà du Saint Véran 2015 ramené de Fuissé, magnifique !
    Encore un voyage très réussi où ambiance, bonne chère, bons vins, découvertes, plaisirs, s’accordent parfaitement. Dominique

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *