subscribe: Posts | Comments

La dégustation à l’aveugle du 11 Septembre 2021, pour les 15 ans de WINESTORY

0 comments
La dégustation à l’aveugle du 11 Septembre 2021, pour les 15 ans de WINESTORY

La dégustation à l’aveugle du 11 Septembre 2011, pour les 15 ans de WineStory

Vins présentés à la dégustation :

Muscadet, 2016, Haute-Févrie, Sèvres-et-Maine (Melon de Bourgogne)
Vin blanc, jaune or clair aux reflets verts. Brillant et limpide. Le nez est floral, avec une finale d’agrumes. La bouche est vive avec une sensation tendue, une longueur moyenne et agréable. Accorder sur un brochet sauce mousseline.

Saint-Peray, 2017, Colombo Belle de Mai (80 % roussanne, 20 % marsanne)
Vin blanc, jaune soutenu. Reflets verts scintillants. Le nez est élégant sur des fleurs légèrement séchées. On retrouve des notes de fenouil et de genêt. La bouche est ronde et pleine. Elle est pleine de suavité et de complexité. Long en bouche. Accorder sur une volaille blanche à la crème.

Vin orange, Gérard Bertrand, 2020 (chardonnay, grenache blanc, viognier, marsanne, mauzac, muscat)
Vin blanc à la robe cuivrée claire, profondeur soutenue. Le nez est complexe sur des notes de réduction. Aux notes de fleurs séchées et de peau d’orange. La bouche ne ressemble pas au nez. Elle garde de la fraîcheur. Une belle longueur. Accorder sur un veau rôti aux agrumes.

Saint-Nicolas-de-Bourgueil, 2015, les Gravilices Amirault (cabernet franc)
Vin rouge à la robe soutenue et aux reflets rouges brique. Le nez sur le poivron vert laisse le signe d’un manque de maturité, typique du Cabernet-Franc. La bouche est pleine et complexe, aux notes de fruit rouge et végétale, tanins de fins de bouche bien présents. Accorder avec une viande rouge sauce vin rouge à la moelle.

Saint-Joseph, 2016, Colombo (syrah)
Vin rouge profond avec de beaux reflets soutenus. Le nez sur des notes de fruits rouges et de poivre. La bouche est riche en tanins généreux. Bouche suave et complexe. Longueur avec une belle tenue. Accorder sur confit de canard aux pommes Sarladaise.

Mettre en carafe 1h avant.

Fronton, 2017, Perceval, Domaine de St Guilhem (50% négrette, 25% syrah, 25% cabernet-sauvignon)
Vin rouge soutenu de belle profondeur. Reflets profonds et disque rouge brique. Le nez sur des arômes complexes de fruits rouges et noirs, et également floraux. La bouche est puissante avec des tanins encore bien présents. Accorder sur un gigot de bœuf de sept heures.

Commentaires de Frédéric Lebel, lauréat du concours du meilleur sommelier de France

Et au repas :

  • Roussette de Savoie, Marestel, 2014, Dupasquier (altesse)
  • Picpoul de Pinet, 2017, Gaujal (piquepoul)
  • Touraine rouge, 2014, Gueule du Boa, Meriau (côt)
    Cet étonnant côt des coteaux du Cher (Montrichard) nous livre une matière généreuse et fondue qui emplit la bouche relevée par ses arômes de salaison. JC

Nb : La crise sanitaire nous à permis de déguster ces vins avec davantage de recul, donc de maturité.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *