subscribe: Posts | Comments

Dégustation Château de la Selve

0 comments
Dégustation  Château de la Selve

Commentaires de dégustation Château de la Selve
IGP Coteaux de l’ Ardèche – culture bio et byodynamique
7 Mars 2015

Saint Régis 2014 :
Robe jaune citron brillante aux reflets rosés, belles jambes serrées.
Nez aromatique intense, primeur, à caractère fruité de pamplemousse et pêche.
En bouche : Bel équilibre, fruité juteux de l’ agrume, ampleur, frais et droit, finale minérale.
Deux années lui apporteront davantage de parfums de viognier, de la complexité et de la rondeur.
Servir à 8 ° sur poissons nobles

Palissaire 2013 :
Rouge rubis brillante.
Nez aux arômes de fruits rouges et champignons.
En bouche friande et fruitée, tanins souples,
Vin de copain, à boire dans les 5 ans, à 16°.

Serre de Berty 2009 :
Robe pourpre profond, disque plus évolué que Beaulieu, jambes glycérinées.
Nez expressif, demandant aération,griottes et épices.
Une bouche structurée, un vin séveux, balsamique, puissant, fruits noirs en retour, épicé, finale longue, sur une belle trame tannique.
Vin équilibré malgré son caractère vineux.

A déguster à 16°, sur gibier à poil, viandes agneau et bœuf, à garder 5 ans

Beaulieu 2009 :
Rouge pourpre presque encre, disque encore jeune, jambes fines nombreuses.
Bonne intensité au nez, arômes de fermentation, prune d’Ente, thym et laurier.
Belle attaque, vin charpenté (60% de cabernet et 30% de grenache), plein, rond, rémanence fruitée, mûre et figues, comme au nez, qui laisse la place à une longueur tannique boisée, un soupçon sèche.
A 16 °, sur viandes rouges cuisinées en sauce, de grande garde + de 5 ans

Le Château de la Selve, c’est aujourd’hui

  • IGP Coteaux de l’Ardèche (Indication Géographique Protégée) et Vin de Pays des Coteaux de l’Ardèche.
  • Une équipe de 7 personnes à l’année suppléée d’une dizaine de saisonniers du solstice d’hiver (fin décembre) au solstice d’été (fin juin) ;
  • 40 hectares et 6 cépages différents : en rouge : Grenache, Syrah, Cinsault, Merlot et Cabernet-Sauvignon et, en blanc, le Viognier ;
  • Une culture en bio n’utilisant pas d’engrais chimique, désherbant ou insecticide depuis 2002 et en conversion ECOCERT depuis 2008 ;
  • Une attention toute particulière à l’équilibre et la vie du sol ;
  • Des rendements naturellement faibles (environ 38 hl/hectare) ;
  • Des choix qui permettent de tirer un maximum de minéralité et d’expression du terroir pour des vins vivants, d’une grande finesse et d’une grande complexité.

Château de la Selve
07120 Grospierres

Articles similaires:

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *