subscribe: Posts | Comments

Route des vins en Alentejo au Portugal

0 comments
Route des vins en Alentejo au Portugal

Des vins qui ne vous laisserons pas de marbre…

Région viticole de grande tradition, l’Alentejo possède des vins qui nous surprennent par leur excellence, leurs arômes et leurs robes, tout aussi singuliers que le paysage et la gastronomie de ce terroir (4537 hectares 58 millions de litres de vin).

Cette région grande comme la Belgique, aux vastes horizons, à laquelle les chênes-lièges confèrent une sensation de force et de pérennité, fut jadis un immense champ de blé et de tournesol.Actuellement, les champs de céréales sont remplacés par de grands vignobles, dont les vins puisent leur force dans le paysage et dans la chaleur ambiante, étant parmi les plus renommés du Portugal.

Outre le vin régional de l’Alentejo, qui se trouve dans toute la région, les producteurs de vins sont répartis en 8 zones d’appellation d’origine contrôlée : Portalegre, Borba, Redondo, Reguengos, Vidigueira, Évora, Granja/Amareleja et Moura, ce qui permet une variété de choix partout en Alentejo.

Les différentes caractéristiques des sols, en fonction de la zone (granitiques, calcaires, méditerranéens ou schisteux), les nombreuses heures d’ensoleillement(très chaud) et un ensemble de cépages sélectionnés permettent une production de grande qualité, alliée à la capacité de maintenir la tradition,comme la vinification en tonneaux de chênes Français et Américain et en amphores. Puis en innovant toutefois dans l’art de faire du vin, comme ces robots ou des drones équipé d’un scanner pour déterminer les besoin des ceps de vigne, afin de leur apporter, de façon parcellaire, des nutriments utiles, à travers le système d’arrosage au goutte à goutte. Les cépages sont Portugais comme le Touriga nacional , Espagnols et Français, comme le viognier, le sauvignon, la syrah, l’alicante bouschet, ou dernièrement le petit verdot dont certains apportent de la fraîcheur aux cuvées en mono cépage ou en assemblage. Le réchauffement climatique est par ce biais, pris en compte. La technologie est bien présente avec des batteries de cuves thermo régulées par ordinateur ou manuellement pour certaines.

Quant à ce qui les distingue, les vins blancs sont aromatiques, frais et harmonieux, alors que les rouges, avec leur robe rubis ou grenat, s’avèrent plus intenses, plus riches et simultanément doux et légèrement âpres. A ne pas comparer avec les vins charpentés du Douro, ils possèdent néanmoins une certaine  » buvabilité  » élégante.

Les propriété viticoles ou coopératives comptent des centaines hectares en production avec souvent d’autres cultures comme l’olive, et possèdent souvent des vignobles dans d’ autres appellations. L’offre tarifaire est très large avec dans le même domaine des cuvées d’entrée de gamme à 2,99 € jusqu’à 50 € pour les hauts de gamme. Les dégustations payantes (de 10€ à 35€ ce qui ne vous permet pas forcément de goûter les cuvées supérieures) et touristiques, sont organisées sur rendez vous (se renseigner sur les horaires de visite) avec différentes formules au choix, reçoivent un public anglophone, allemand ou Brésilien.

Herdade dos Grous à Beja est un joli domaine prés du fleuve Guadiana. Doté d’un restaurant avec terrasse et d’un hôtel luxueux avec vue sur les vignes, c’est un moment délicieux qui à travers un menu dégustation vous permet de déguster des vins blancs ronds, aromatiques, qui sentent l’abricot et des rouges du Douro Quinta de Valbom, pleins, séveux, et élégants. Personnel anglophone très efficace au restaurant, Mr Salsa nous a gentiment fait visiter leur cuverie.

Cortés de Cima à Vidiguera, on a du mal à croire que les premiers pieds de vignes ont été plantés dans le milieu des années 80 (en remplaçant des prairies) et que le cépage syrah, bien connu de notre vallée du Rhône et Languedoc, à fait sa réputation sur la base d’un vin appelé INCOGNITO car la syrah interdite ne faisait pas officiellement partie de l’ appellation d’ alors. Plusieurs cépages blancs sont également présents, Verdelho, Antao vaz, viognier, sauvignon . Habile tour de passe passe du propriétaire Jorgensen qui à transformé l’ endroit en oasis de vignes, incognito ! Merci à Mr José Eduardo pour son sympathique accueil spontané.

A noter le Cortes de Cima 2013, avec Syrah 35, Aragonez 35, Touriga nacional 20, Petit Verdot 10 : grenat profond, disque violine, fruits rouges compotés,concentré, rétro olfaction boisée, long, élevé 1 an en barrique de chêne Français. 10 € environ sur place. Également, à goûter le Chaminé rouge et blanc à 5€, plus modestes, et la Syrah 2013, vedette de la maison !
Restaurant Adega restaurante Pais das Uvas sert une cuisine goûteuse et traditionnelle locale à Vila de Frades.

Le domaine Adega de Sousa à Reguengos de Monseraz date de 1878, a été racheté en 1986 par José Maria de Fonséca. Initié par les Romains, les vinifications en amphores sont encore pratiquées avec 114 amphores et 4 lagares en inox ou l’on foule toujours les raisins… aux pieds ! Il dispose également d’une futaille en chêne et d’ une cuverie moderne. La boussole est désormais pointée sur le haut de gamme. A noter, entre autres, le premium rouge José de Sousa, propriété maison, riche en matières et élégant, 8€ .

Inutile de consulter la carte des vins, pour éviter les bouchons, car ici ils sont made in Portugal !

A découvrir aussi :

Herdade da MALHADINHA NOVA à Béja

Herdade do ROCIM à Cuba

Herdade do MOUCHAO à Estremoz

Herdade do MOURO à Estremoz

Dans oenotourisme il y a le mot tourisme et vous ne serez pas en reste en visitant Evora ***, Portealégre et Estremoz, entre autres ! Pour ceux qui combinent avec un séjour plage dans l’ Algarve, au Sud, commencez par Béja et son vieux centre ville, Serpa et ses ruelles blanchies à la chaux et l’ Alentejo des citadelles avec Monsaraz sur son éperon rocheux. Sans omettre de se rafraichir dans le voisin lac d’ Alqueva, le plus grand d’Europe, long de 83 km; ou visiter la poterie et les élevages ou bien les cigognes, qui font également partie du paysage.

Bonne dégustation et bonne visite ! Boa degustação e boa vesita !

www.visitportugal.com/fr/destinos/alentejo

Jean Charles Béguet

Articles similaires:

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *