subscribe: Posts | Comments

Portrait de vigneron – Le domaine Philippe Augis

0 comments
Portrait de vigneron – Le domaine Philippe Augis

Le domaine viticole Philippe Augis est situé sur la commune de Meusnes 41130, près de Selles-sur-Cher, patrie éponyme du fromage de chèvre AOP.

Mais le domaine Augis, rue des vignes, depuis 5 générations, c’est d’abord, un père, Jacky, qui a conduit ce domaine réputé. Philippe, son fils, impliqué localement, exploite le domaine de 18,5 hectares dont 4 hectares en appellation Valençay, sur la commune de Lye, le reste en appellation Touraine, à Meusnes. Le tout conduit en culture raisonnée avec une certification effective, Haute Valeur Environnementale.

Philippe préside, depuis sa création en 1985, la Meusnoise, une CUMA (forme de société coopérative agricole) où le mot d’ordre est l’union fait la force, ce qui permet aux collègues membres d ‘être bien équipés en matériel viti-vinicole, de façon rationnelle. En découle, une vision globale qui assure une meilleure gestion du matériel et donc des vignes.

50 % en blanc et 50 % en rouge sont sur un terroir argileux à silex blond enterré et des vignes enherbées. Tailles guyot et cordon. Quant à la sélection des plants de vigne, Philippe procède à des sélections *massales, moins productrices que les clonales. Les variétés de côt Guernon et Catroux, le gamay 565 à petites grappes, sont en rouges, sélectionnées. Les pieds de vigne morts de vieillesse ou à cause de l’esca, maladie incurable du bois du pied de vigne qui le fait dépérir à jamais, avec ses raisins flétris, en quelques semaines. Ces pieds malades sont arrachés et brûlés pour des raisons sanitaires.

Le cépage blanc chardonnay, qui nous vient d’autres régions, est moins affecté par ce fléau, que les autres cépages régionaux.

Non, conduire la vigne, n’est pas un long fleuve tranquille ! Seuls les vins non effervescents sont tranquilles ….

Pour soigner ses vignes, il applique les traitements sanitaires biocontrôle (qui stimulent la plante contre les maladies cryptogamiques), traitements coûteux, de façon raisonnable. Sans insecticide, et sans anti-pourriture, les appliquant à bon escient, mais toujours en observant, par empirisme, ses vignes avec son ouvrier.

Oui, les différentes parcelles de vigne, en raison du sol, du cépage, de l’âge, de l’exposition… n’ont pas toutes les mêmes besoins, comme vous et moi, en matière de santé.

La particularité des vinifications en blanc, c’est qu’elles sont faites majoritairement en barriques de 400 et 225 litres âgées de 5 ou 6 vins, avec batonnage, ce dernier apporte du gras, de la rondeur au corps, et davantage d’aromatique, pour les vins les plus complexes. Les autres vins séjournent en cuve enterrée (bonne inertie thermique) ou inox. Le boisé doux confère aux vins, des arômes de pain toasté, en gommant aussi, par exemple le côté parfois trop végétal (variétal) des blancs de sauvignon et contribue aux arômes tertiaires due à l’élevage et au vieillissement des vins rouges Cuvée des Cosses et Réserve des Caillouteux.

Les différents chais climatisés assurent une bonne conservation du vin.

PS : * Sélection massale : Au moment de replanter une parcelle ou de changer un pied de vigne mort, les viticulteurs soucieux de la qualité et de l’originalité de leur vignoble opèrent une sélection massale de leurs jeunes pieds de vignes. C’est-à-dire qu’au lieu de choisir un pied acheté chez un pépiniériste, ils choisissent leurs greffons en coupant un sarment de leurs plus beaux pieds de vigne. Cette technique n’est pas sans risque, notamment en ce qui concerne la protection contre certaines maladies, mais elle permet de conserver une haute qualité de production, notamment lorsque le vignoble possède de très vieilles vignes de qualité.
Le cépage côt = le malbec
Maladies cryptogamiques principales = le mildiou, l’oïdium et le botrytis.

Commentaires de dégustation :

Vins blancs :

Valencay blanc 2019 (Sauvignon)
Nez bonne intensité au léger boisé séducteur, bon équilibre en bouche, rond et gras, aux arômes de fruits blancs, côté végétal élégant, à boire sous 2/3 ans, à 8°. A marier avec un feuilleté au boudin blanc.

Cuvée Opulence 2018 (chenin, sauvignon, chardonnay par tiers) Vin de France
Senteurs de fruits secs exotiques et pâte de fruits, zeste confit, cire, plus complexe et évolutif, bouche riche en éléments essentiels, retour aromatique frais et bonne longueur en finale, vin abouti mais qui peut encore être attendu 5 ans, à 10 °. Épousailles avec œuf mollet pané, asperges, esturgeon fumé et pétales de Selles-sur-Cher.

Cuvée Elégance 2020 (Sauvignon) Touraine
Nez plus floral que végétal, attaque en bouche franche, corps avec une belle rondeur et une finale agrumes fraîche, un peu ferme, à boire sous 3/4 ans, à 8/9°, parfait avec un poisson cuisiné.

Vins rouges :

Valencay 2019 (50% gamay, 25% pinot noir, 25% côt)
Robe rubis profond, nez fruits rouges expressif, bouche fruitée croquante assurée par l’assemblage et la vinification en cuve uniquement, pointe végétale et finale tannique qui traduit son millésime, à 16° sur une pintade rôtie, choux pointu et champignons de Paris.

Cuvée des Cosses 2016 (sélection de côts) Touraine
Robe grenat sombre, nez franc fruits noirs confits, bouche fruitée très peau de raisin, développera des notes fumées de salaison, des arômes carnés, finale boisée, à 17°, jusqu’en 2026, s’accorde avec une entrecôte grillée au lard.

Réserve des Caillouteux 2016, (côt et cabernet franc) commercialisé en 2018 également. Touraine
Cuvée emblématique du domaine Augis, en hommage aux tailleurs de silex de l’époque, fermentation longue 20 à 25 jours, puis début décembre, il est mis en barriques de chêne (10% de barriques neuves, tous les 2 ans, chêne Français, originaire des Forêts du centre de la France, robe grenat sombre, nez intense de fruits noirs, puis bouquet tertiaire, bouche équilibrée, séveuse, fruité sur mûri, au boisé fondu, bonne longueur en bouche pour une finale épicée aux notes de tabac. à 18°, jusqu’en 2026, sans modération avec un lièvre à la Royale ou un Tournedos Rossini !

Les étiquettes anciennes provenant de ma cave, devraient vous faire comprendre que je déguste les vins Augis depuis longtemps, ce qui est bon signe et prouve également leurs capacités à vieillir.

Vins dégustés au domaine Augis, que je remercie, le 11 Décembre 2021, et commentés par mes soins.
Jean Charles Béguet
Président Winestory

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *